Commission des affaires européennes et internationales

La commission est en charge de mettre en œuvre la stratégie et les actions internationales du CNB et de développer et faire vivre les relations institutionnelles avec ses partenaires et homologues étrangers, afin de favoriser l’internationalisation des confrères français et de promouvoir les principes, positions et valeurs de la profession sur la scène internationale.

La commission en détail

Conscient de l’impact et des enjeux des débats et des textes internationaux et européens sur la profession, le Conseil national s’est, dès sa création, doté d’une commission en charge des questions européennes et internationales.

Ses membres s’attachent notamment à :

  • Recenser et étudier tout texte émanant de l'Union européenne, en liaison avec la Délégation des Barreaux de France à Bruxelles, et des institutions ou organisations internationales relatifs à la profession d'avocat,
  • Elaborer, en concertation avec les barreaux, toute proposition et position que le Conseil national souhaite promouvoir sur la scène internationale,
  • Construire et développer des liens de coopération avec d’autres institutions représentatives de la profession à l’étranger et les instances internationales pour promouvoir une profession forte, indépendante et moderne au niveau international,
  • Promouvoir le droit continental, la francophonie et l’influence juridique de la France partout dans le monde, tout en se nourrissant des innovations et bonnes pratiques des systèmes juridiques et judiciaires étrangers susceptibles d’apporter des solutions en France et en Europe.

Les membres

  • Louis Bernard Buchman (photo)
    Louis Bernard Buchman
    Président
  • Arnaud Adelise (photo)
    Arnaud Adelise
  • Jean-Michel Calvar (photo)
    Jean-Michel Calvar
  • Christophe Clerc (photo)
    Christophe Clerc
  • Anne-Laure-Hélène Des Ylouses (photo)
    Anne-Laure-Hélène Des Ylouses
  • Philippe Klein (photo)
    Philippe Klein
  • Etienne Lesage (photo)
    Etienne Lesage
  • Florent Mereau (photo)
    Florent Mereau
  • Aminata Niakate (photo)
    Aminata Niakate
  • Laurent Pettiti (photo)
    Laurent Pettiti
  • Delphine Pujos (photo)
    Delphine Pujos
  • Rachel Saada (photo)
    Rachel Saada
  • Wilfrid Samba Sambeligue (photo)
    Wilfrid Samba Sambeligue
  • Richard Sédillot (photo)
    Richard Sédillot
  • Houria Si Ali (photo)
    Houria Si Ali
  • Roy Spitz (photo)
    Roy Spitz
  • Jacques Taquet (photo)
    Jacques Taquet
  • Véronique Tuffal-Nerson (photo)
    Véronique Tuffal-Nerson
  • Marie-Christine Wienhoffer (photo)
    Marie-Christine Wienhoffer
  • My-Kim Yang-Paya (photo)
    My-Kim Yang-Paya

Actualités

Voir toutes les actualités
  • 7 juillet 2018
    Convention européenne des avocats (CNB | Résolution du 7 juillet 2018)
    Le Conseil national des barreaux a voté une résolution de soutien au projet de Convention européenne de la profession d'avocat. Face aux nouvelles menaces auxquelles font face les avocats, ce projet ambitieux vise à doter les Etats membres du Conseil de l’Europe d’une Convention internationale juridiquement contraignante et consacrant les droits, les garanties et les libertés fondamentales dont doivent jouir les avocats dans l’exercice de leur fonction. L’assemblée générale du CNB soutient activement cette initiative et les travaux de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, et continuera à promouvoir ce projet auprès des pouvoirs publics et des instances internationales.
  • 16 juin 2017
    Proposition de règlementation européenne sur les intermédiaires fiscaux (CNB | Résolution du 16 juin 2017)
    Connaissance prise de l’annonce de Pierre Moscovici, Commissaire européen aux Affaires économiques et financières, à la fiscalité et à l’Union douanière, de proposer une réglementation européenne sur les intermédiaires fiscaux, le Conseil national des barreaux a, sur proposition de la commission des Affaires européennes et internationales, tenu à rappeler que la fraude fiscale et les infractions aux législations fiscales portent un préjudice inacceptable au citoyen et une atteinte grave et directe aux droits de l’homme. Il a également tenu à rappeler que l’avocat, qui agit dans le respect de la loi et selon des règles déontologiques établies n’est pas un « promoteur » ou un « intermédiaire » de régimes fiscaux mais qu’il conseille ses clients sur l’application des lois fiscales nationales et internationales. Enfin, il a attiré l’attention des pouvoirs publics et européens sur le fait que la lutte contre la fraude fiscale relève en premier lieu de la responsabilité des Etats qui, au sein même de l’Union européenne, se livrent une compétition fiscale acharnée, cherchant à attirer sur leur territoires le maximum de personnes morales et physiques et par là-même des biens et des capitaux.
  • 16 juin 2017
    Pour l’adoption de la déclaration universelle des droits de l’humanité (CNB | Délibération du 16 juin 2017)
    L’assemblée générale a reçu Corinne Lepage, ancien ministre, avocate, et auteure du rapport au président de la République à la genèse de la Déclaration universelle des droits de l’humanité. Ce texte est une initiative de la France qui s’inscrit dans la continuité de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948.
Haut de page