06 novembre 2018

L'OIAD s'inquiète de la situation de l'avocat Saiful Malook, menacé de mort au Pakistan

Observatoire international des avocats en danger

Saiful Malook, l'avocat d'Asia Bibi, a dû fuir le Pakistan le 3 novembre dernier, après avoir reçu des menaces de mort. L’Observatoire international des avocats en danger (OIAD) se dit très préoccupé.

L’Observatoire international des avocats en danger (OIAD) exprime sa vive inquiétude après que l’avocat Saiful Malook ait dû quitter le Pakistan à la suite des manifestations organisées pour protester contre l’acquittement de sa cliente, Asia Bibi, le 31 octobre dernier.

Asia Bibi encourait la peine de mort pour blasphème. Elle a été acquittée, le 31 octobre dernier, par la Cour suprême du Pakistan, après 9 ans de détention provisoire. Cette décision de Justice a entraîné des manifestations dans tout le Pakistan, lesquelles ont appelé à la mise à mort de Madame Bibi, des membres de sa famille, et de son avocat, notamment.

Saiful Malook a reçu des menaces de mort et a fait l’objet d’appel au meurtre par plusieurs organisations religieuses, l’obligeant à quitter le pays dès le 3 novembre dernier, faute de dispositif de sécurité adéquat.

L’OIAD appelle les autorités pakistanaises à respecter les Principes de base relatifs au rôle du barreau, adoptés par les Nations-Unis à la Havane en 1990 qui prévoient notamment que :

« Les pouvoirs publics veillent à ce que les avocats a) puissent s'acquitter de toutes leurs fonctions professionnelles sans entrave, intimidation, harcèlement ni ingérence indue; b) puissent voyager et consulter leurs clients librement, dans le pays comme à l'étranger; et c) ne fassent pas l'objet, ni ne soient menacés de poursuites ou de sanctions économiques ou autres pour toutes mesures prises conformément à leurs obligations et normes professionnelles reconnues et à leur déontologie. » Principe 16.

« Lorsque la sécurité des avocats est menacée dans l'exercice de leurs fonctions, ils doivent être protégés comme il convient par les autorités. » Principe 17.

L’OIAD demande expressément aux autorités pakistanaises de tout mettre en œuvre pour que Me Saiful Malook puisse continuer à représenter les intérêts sa cliente et que toutes les mesures de sécurités nécessaires soient adoptées en vue de lui permettre de remplir cette mission.

Qui sommes-nous ?

L’Observatoire international des avocats en danger a été fondé par le Conseil national des barreaux (France), le Barreau de Paris (France), le Consejo General de la Abogacía Espanola (Espagne), et le Consiglio Nazionale Forense (Italie). Son objectif est de mener une veille permanente de la situation des avocats menacés dans le monde en raison de l’exercice légitime de leur profession et de porter assistance aux avocats dont la vie, la liberté ou l’exercice professionnel sont menacés.

www.protect-lawyers.com

Haut de page